De Fort Bou Jerif à Boujdour

Par Delphine et Pierre

Nous revoici connectée à la civilisation pour partager avec vous nos deux dernières journées.

Après notre départ du Fort Bou Jerif, nous reprenons la route dans le Sahara Occidental. Nous longeons la cote Atlantique où les étendues de bords de mer du haut de falaises ou à flanc de plages sont absolument magnifiques.

Le vent fait parti au voyage, les pelleteuses tentent désespérément de déblayer la route.

Quelques cabanes de pécheurs s’invitent dans le paysage.

Nous arrivons au Camp Bédouin près de Laayoune: pas d’eau potable, pas de réseau Internet… mais beaucoup de vent. Nous tentons de nous abriter comme nous le pouvons.

Le lendemain matin est consacré à la réparation d’une voiture qui nous a fait défaut la veille: les mécanos, toujours aussi courageux, sont sur le pied de guerre dès 8h du matin. Nous profitons de cette matinée consacrée à la réparation pour visiter les environs.

Départ après le déjeuner, pour une arrivée, toujours sous le vent, à Boujdour vers 18h.

Pour information, nous ne sommes pas sûrs de pouvoir rédiger le blog ces prochains jours pour cause de WIFI.

6 réflexions sur « De Fort Bou Jerif à Boujdour »

  1. Heureux de vous retrouver par Internet interposé, mais cette connexion est bien peu de chose par rapport au chemin que vous suivez et aux hommes que vous rencontrez.
    Comme j’aimerai être des vôtres ou vous rejoindre pour ce voyage !
    Bonne route à vous tous et une pensée à mon ami Pierre B .
    Yann

  2. Merci pour ces commentaires et ces magnifiques photos qui nous permettent de vivre ce périple de loin… un bonjour tout particulier à Pierre Monteil de la part de sa petite sœur! Bon séjour à tous.

  3. J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…
    Antoine De Saint-Exupéry

Répondre à Pierre MIELE Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *