De Boujdour à Dakhla

Le vent a rendu difficile le montage des tentes, mais il a bien fallu y parvenir… Lever à 6h pour partir comme souvent dans la nuit à 7h30 et arriver à Dakhla en début d’après-midi.

Parcours monotone sur une région plate et caillouteuse sur la route refaite depuis peu, qui longe ou s’éloigne peu de la côte. On aperçoit des installations sommaires pour la pêche à la ligne depuis le sommet des falaises.

Un vent de sable brouille le paysage et empêche d’apprécier l’arrivée dans la baie de Dahkla où se développent la pratique du kite-surf et l’hôtellerie qui va avec.

Le camping inconfortable sur lequel nous comptions néanmoins est désormais fermé : la propriétaire nous propose en échange un logement dans son hôtel de centre-ville : au sec, eau chaude et dans un lit, ce n’est pas coutume et ça ne se refuse pas !

Nous échappons au montage des tentes par vent fort et de plus, ce soir encore, l’hôtel nous fournit un accès au wifi.

4 réflexions sur « De Boujdour à Dakhla »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *