Archives de catégorie : Actu

De Fort Bou Jerif à Boujdour

Par Delphine et Pierre

Nous revoici connectée à la civilisation pour partager avec vous nos deux dernières journées.

Après notre départ du Fort Bou Jerif, nous reprenons la route dans le Sahara Occidental. Nous longeons la cote Atlantique où les étendues de bords de mer du haut de falaises ou à flanc de plages sont absolument magnifiques.

Le vent fait parti au voyage, les pelleteuses tentent désespérément de déblayer la route.

Quelques cabanes de pécheurs s’invitent dans le paysage.

Nous arrivons au Camp Bédouin près de Laayoune: pas d’eau potable, pas de réseau Internet… mais beaucoup de vent. Nous tentons de nous abriter comme nous le pouvons.

Le lendemain matin est consacré à la réparation d’une voiture qui nous a fait défaut la veille: les mécanos, toujours aussi courageux, sont sur le pied de guerre dès 8h du matin. Nous profitons de cette matinée consacrée à la réparation pour visiter les environs.

Départ après le déjeuner, pour une arrivée, toujours sous le vent, à Boujdour vers 18h.

Pour information, nous ne sommes pas sûrs de pouvoir rédiger le blog ces prochains jours pour cause de WIFI.

De Marrakech à Fort Bou Jerif

Par Delphine et Pierre

Départ ce matin à 7h30 après contrôle des véhicules et plein d’essence.

Nous entamons l’ascension du Moyen Atlas, où nous faisons une pause à 1300m d’altitude: contraste des températures par rapport à la veille!!

Puis, après une pause déjeuner sous les yeux amusés de la maréchaussée marocaine à proximité d’Agadir, nous poursuivons notre route au milieu de paysages arides typiques du Sud du Maroc. Les arganiers et leurs chèvres sont de la partie.

Enfin, au bout d’une piste de cailloux et de terre, nous arrivons au bout du monde, dans un endroit sauvage et calme: Fort Bou Jerif, où nous plantons nos tentes.

La nuit dans le désert sera fraîche, noire et silencieuse.

A très vite sans précision de jours, car nous aurons sans doute des difficultés d’accès au WIFI.

A Marrakech

Par Delphine et Pierre

Ce jour du 7 novembre, nous restons sur Marrakech pour une journée de repos méritée.

Le matin, nous vaquons à nos occupations : lessive, discussions autour du convoi…

Après un déjeuner préparé par nos cuisiniers préférés, organisation d’excursions sur Marraekech: visite des jardins de Majorelle pour certains, promenade sur la place Djemma El Fna pour d’autres… en fin de journée, tout le convoi se retrouve autour d’un couscous à Dar Mimoun.

Retour au campement pour une nuit de repos: demain, départ pour Fort Bou Jerif

Bonjour l’Afrique

Par Delphine et Pierre

Départ de Tanger hier matin vers 7h30 après une longue journée dans le port la veille.

Nous roulons toute la journée sans encombre. Le soleil commence à bien chauffer.

Les paysages du Nord du Maroc défilent, jusqu’à notre arrivée à Marrakech vers 19h.

Installation du campement, puis un diner bien mérité. L’équipage a réservé une surprise à Isabelle qui fêtait son anniversaire hier.

Aujourd’hui, une journée de repos pour les convoyeurs. Chacun vaque à ses occupations: lessive, lecture… et une petite promenade dans Marrakech cette après midi.

Au revoir l’Europe

Dernier camping en Espagne, à Algésiras. Au moment du repas, visite d’un renard pas même effrayé par notre présence, mais soupçonnant la possibilité d’un bon repas.

Pour ce qui est de la crème brûlée, il repassera.

Le bateau nous attend vers midi pour une traversée plutôt calme, sous un temps nuageux mais doux.

Nous sommes chargés, mais nous ne sommes pas les seuls !

Arrivée au port de Tanger Med : nous sommes conduits directement au parking que certains d’entre nous connaissent, le même qu’en 2017, et les formalités peuvent commencer, comme en 2017.

Nous déjeunerons sur le parking au milieu des klaxons des poids lourds fraichement débarqués.

Pour patienter, s’engagent des parties de drôle de pétanque (avec les boules carrées fournies par l’ami André au passage à Toulouse)

Nous passerons la nuit à l’hotel voisin, comme en 2017. Et demain… passerons-nous les grilles du port ? La suite au prochain épisode.

De Totana à Algésiras

Par Delphine et Pierre

Ce matin, brief à 7h30 pour un départ à 7h45 : étape de 500kms vers l’Andalousie.

Nous entamons notre route avec un beau soleil et de merveilleux paysages montagneux…

… pour arriver sur Grenade avec le brouillard, la pluie et le vent.

Certains profitent d’une pause pour troquer bermudas et tee shirts pour des pantalons et doudounes.

Enfin, Malaga se présente devant nous, avec la mer, le soleil et ses villages blancs typiques.

Arrivée au camping à Algésiras vers 16h30: chacun prend le temps de s’installer dans un écrin de verdure.

Pour terminer notre journée, un diner bien mérité, puis au lit car la fatigue se fait sentir.

En plus, la Montagne a mis à l’honneur notre départ:

De Cambrils à Totana

Par Delphine et Pierre

Après le petit déjeuner, les vérifications d’usage et le brief, nous prenons quelques minutes pour prendre quelques photos du paysage carte postal que nous offre la vue du camping.

Puis, le départ à 8h: direction Totana, dans la province du Murcia, soit une étape de 515kms.

Le convoi s’engage, inlassable, sur l’autoroute, entre montagnes et mer.

Arrêt déjeuner, nous remplissons quelques réservoirs avec nos jerricanes, puis reprenons la route. Paysage digne du Grand Canyon.

Nous sentons que nous approchons de l’Andalousie, avec les premiers taureaux.

Arrivée au camping avant la nuit. Le convoi s’installe pour la soirée.

De Toulouse à Cambrils

Par Delphine et Pierre

Pour un départ à 7h30, il faut avoir décampé, pris le petit-déjeuner, avoir vérifié les niveaux et être venu au briefing pour la description de l’étape à venir.


Le jour s’est levé entre temps. Un ciel clément. Direction Tarbes, puis le Val d’Aran pour passer le tunnel de Vielha.


Aujourd’hui ce n’est pas une voiture qu’on répare mais des doigts restés trop longtemps sur une plaque de congélateur.


Descente superbe dans les Pyrénées avec les couleurs de l’automne. Pique-nique au bord de la route. Puis Lérida dans des paysages montagneux, riches en arbres fruitiers ; enfin notre destination au sud de Tarragone.


Camping « playa y fiesta », bourré de campeurs en fête…. Il faut se trouver des places.


Mais l’endroit est magnifique côté mer au soleil couchant. Un succulent diner a été préparé par l’équipe en cuisine: en plus de nos mécaniciens aux doigts d’or, nous avons des cuisiniers aux gouts raffinés.

C’est parti !

Le rendez-vous était donc à Olby au lever du jour. Chacun s’empare de sa voiture pour se rendre sur la place où des amis se sont rassemblés.

Belle surprise : les enfants de l’école avec la chorale d’Olby entonnent un champ… sénégalais. Bambali…

Avant de donner le départ, Monsieur le maire salue cette entreprise et se félicite que la commune d’Olby en soit le berceau. Notre président rappelle à tous les objectifs et les moyens que cette opération a mobilisé. Puis le convoi effectue la traditionnelle parade dans le village avant de partir pour Clermont-Ferrand.


Le temps pluvieux a empêché les non-auvergnats de voir en passant le Puy-de-Dôme et ses somptueuses couleurs d’automne.

Mais Place de Jaude, c’est une autre foule nombreuses de proches et amis qui attendent le convoi qui s’aligne sur la place.

Parmi les personnalités présentes, Madame F.Nouhen représente Monsieur le maire de Clermont-Fd et souhaite à tous bon voyage. La mairie de Clermont a donné quelques unes des voitures du convoi. A son tour M.le directeur de ENEDIS exprime sa satisfaction d’assister à ce départ qui concrétise le soutien de l’entreprise et le don d’une grande partie des véhicules.

Vers 11h, le départ est donné et le convoi prend la direction de Toulouse, première étape.

Comme souvent, c’est dans les premiers km que les faiblesses mécaniques se manifestent et les mécaniciens du convoi devront exprimer leur talent sur l’un d’eux dès cette première étape. Arrivée avec quelques retards donc…

Par chance, la pluie n’est tombée que par intermittence aujourd’hui.